Josh_Baby

Certains trouvent que Canadien n’est pas très bon par les temps qui courent. Faut dire que les hommes de Michel Therrien (qui n’accepte aucune excuse sauf celle d’être fatigué) n’ont marqué que trois buts à leurs quatre derniers matchs. Il y a pourtant toujours quelque chose de positif à tirer d’une mauvaise expérience, et dans le cas qui nous concerne, c’est le fait qu’il est beaucoup plus facile d’endormir nos enfants en les ploguant devant la Flanalette.

En effet, les astres se sont alignés dernièrement pour favoriser le sommeil chez les jeunes de nos jours. Il y a bien sûr l’absence de buts, comme nous venons de l’expliquer, mais aussi le fait que les adversaires de Canadien sont des équipes plates comme le Buffalo, le Islanders ou le Panthers. En plus, les derniers matchs commençaient soit à 18h ou 19h, ce qui coïncide assez bien avec l’heure du dodo.

Il s’agit évidemment d’un cercle vicieux. Lorsque Canadien joue du hockey plate, les joueurs de Canadien s’endorment et Canadien joue du hockey encore plus plate. La preuve? Ça fait 15 matchs que Gallagher dort. René Bourque a décidé de rester au lit tellement il est difficile de combattre la fatigue. Quant à Parros, il s’endort même en se battant!

Il ne fait aucun doute que Canadien est l’équipe de l’heure dans la Ligne Nationale. Et « l’heure » en question, c’est juste après la première période quand les enfants se sont endormis au doux son des dégagements non refusés et des passes dans les patins. Ne vous reste plus à ce moment qu’à les déplacer dans leur lit et à regarder une reprise de 30 vies pour vous réveiller.

Via @partyanimalqc.

p_vi_8100_1384793461

Il y a de l’espoir pour tous les jeunes de nos jours qui doivent se lever la fin de semaine au six heures du matin pour une pratique plate où ils feront les cercles, du bande à bande et une partie simulée trop courte à la fin. De l’espoir aussi pour leurs parents qui doivent se claquer du café pas buvable en regardant les internets sur leur téléphone entre deux coups d’oeil vers fiston pour lui faire accroire qu’ils sont intéressés par son coup de patin.

C’est que voyez-vous, hier, Canadien a été royalement dominé dans une leçon royale de 6-0. C’était juste après avoir fait sa première pratique en onze jours au cours desquels il avait pourtant remporté tous ses matchs. N’est-ce pas là la preuve que les pratiques, ça ne sert à rien? Le lien de cause à effet est évident (lorsqu’on est poches en mathématique).

Si elles sont une nuisance pour Canadien, elles sont une nuisance pour tout le monde. Michel Therrien devrait les abolir, ce qui inspirera sans doute les coachs de « lignes » mineures. En plus, on ferait une pierre deux coups puisque nos jeunes ne pourraient plus s’entraîner au puck dumping, aux coups de genou à la tête et au niaisage d’essayer de mettre la rondelle sur sa palette pour la donner à l’arbitre en faisant son show-off. Le hockey redeviendrait le fun.

Oui, il est vraiment temps d’abolir les entraînements.

- Combien de matchs pour Thornton qui va comparaître vendredi devant Brendan Shanahan?
- Entre sept et dix, mais au moins dix.

Guy Carbonneau, confiant

plekanec-gallagher

Rogers Communications and NHL Announce 12-year National Broadcast and multimedia agreement.La nouvelle a eu l’effet d’un météore dans le ciel du Québec : TVA Sports sera dès l’an prochain le diffuseur officiel des matchs de la «Ligne» Nationale, ce qui inclut au moins 22 matchs de Canadien (les seuls qui nous intéressent, au fond).

Certains ont vu dans l’annonce précipitée de la LNH une façon de détourner l’attention de la poursuite à laquelle elle fait face en ce qui a trait aux commotions cérébrales. Pourtant, il nous semble que justement, en s’associant à TVA Sports, Gary Bettman donne du travail à une foule d’anciens joueurs qui ont probablement subi des commotions alors qu’ils pratiquaient les arts martiaux mixtes sur patin. Les voilà compensés pour leurs souffrances.

Lire la suite sur le site du Journal Métro.


Via Dans les coulisses.

Cory Schneider et Jimmy Howard sont des gardiens qui ont également de bonnes lettres de noblesse dans la ligue nationale, de bonnes réputations.

François Gagnon, noble