budaj-201213

Il y a tout lieu d’être optimiste en vue du match de ce soir. Plusieurs des éléments qui ont contribué aux défaites de Canadien ne font plus partie du portrait.

D’abord, exit les White, Gionta, Prust, et peut-être Pacioretty avec qui l’équipe n’a (presque) pas gagné. La plupart des experts ont dit ne pas comprendre la décision de Michel Therrien de bencher Galchenyuk et Halpern en troisième période malgré que ces deux-là ont développé une chimie du tonnerre. Ce soir, Therrien n’aura pas le choix de leur donner du temps de glace puisque tous les autres joueurs sont blessés.

Il en va de même pour Gabriel Dumont qui a remporté 100% des trois mises en jeu auxquelles il a participé. Imaginez s’ils les avaient toutes prises. Ottawa n’aurait jamais eu la rondelle. Ce sera sûrement le cas ce soir.

Surtout, Peter Budaj sera devant le filet, lui qui a remporté huit victoires à ses huit derniers départs. Pourquoi ne continuerait-il pas sur cette lancée? Remporter des matchs est généralement gage de victoire, à ce qu’il paraît.

Ne reste plus qu’à espérer que Michael Ryder et David Desharnais se rentrent dedans à l’entraînement et se blessent au bas du corps (d’ailleurs, Desharnais n’a que ça, un bas du corps) pour que les astres soient parfaitement alignés. Tous les espoirs sont permis.

mcleod

Snif.

940-zibanejad-8col

Difficile soirée pour Canadien. La déviation suicide de Raphaël Diaz en prolongation a jeté l’équipe au bord du gouffre. Certains qui croyaient que la victoire était dans la poche auraient dû se souvenir du célèbre dicton de Pierre Houde : c’est pas complet tant que c’est pas complété.

Or clairement, les arbitres ont joué un rôle important dans la défaite. Il y a eu ce but de Chose Zibanejab avec le patin. Toronto a décidé qu’il ne s’agissait pas là d’une motion de kickage intentionelle. Il y a aussi eu les dégagements refusés qui n’auraient pas vraiment dû l’être. Et il y a peut-être eu Kyle Turris qui a retenu le bâton de Price sur le deuxième but.

Tout ça pour dire que malgré tout, Canadien n’est pas sorti de ses gonds pour chialer contre les arbitres. C’est qu’il est de notoriété publique qu’un arbitre ne change jamais d’idée (sauf aux 4 Glaces de Brossard) et que ses décisions sont irrévocables. De plus, on présume que Michel Therrien ne voulait pas déconcentrer ses joueurs. Déjà que sa chemise rose était propice à détourner l’attention.

Or qu’est-ce que cette prudence a donnée? À-rien. Canadien a perdu et dans les circonstances, il faut se demander s’il n’aurait pas été mieux de postillonner au visage des arbitres et de leur crier qu’ils sont des mangeux de marde à la solde du Canada anglais (ou quelque chose comme ça). Ça aurait au moins fait évacuer la vapeur en vue du prochain match.

Mais tout n’est pas perdu, avec Ryder qui est tout feu tout flammes et Budaj qui s’amène, ça sent le Canadien en 7.

Ça prouve une chose, les matchs doivent être joués au complet avant qu’ils soient complétés.

Pierre Houde, complètement au complet

20130507-211735.jpg

J’écoutais Pierre Lebrun de ESPN la semaine dernière et lui parlait justement de ces trois candidats là et lui son vote il le donne à Gary Suter.

Mario Tremblay, qui confond Ryan et Gary Suter

pelletier

Selon Martin Pelletier qui a parlé à une blonde de joueur (Marie-Pier Morin, on suppose), seuls deux joueurs de Canadien dont Brandon Prust veulent continuer de jouer en série. Le reste de l’équipe veut jouer au golf.

C’est ce qu’il a dit hier à l’émission Face à face de V télé. Ça augure bien pour ce soir…

La chose que je suis en train de réaliser, c’est qu’il reçoit beaucoup d’abus présentement. Beaucoup d’abus. Après revoir le match, les coups portés à la tête, des coups de coude, euh, on porte attention à lui, mais tabaslak qu’il reçoit de l’abus.

Michel Therrien, qui abuse du mauvais français

p-k

Selon 362 sources bien informées sur Twitter, P.K. Subban serait en nomination pour le trophée Norris remis au meilleur défenseur de la « ligne » nationale. Il est vrai qu’après avoir fait du boudin pendant quelques jours au début de la saison, Subban est revenu en force pour mener Canadien au deuxième rang dans l’Est.

Or depuis au moins un match, Subban n’est plus lui-même. Il a été complètement déstabilisé par la moustache de l’entraîneur du Ottawa qui joue dans la tête de la Flanalette. Dimanche soir, il a obtenu environ 28 punitions et s’est battu avec un gars qui ne voulait pas se battre. D’ailleurs, ils étaient quatre qui voulaient se battre, contre trois, qui ne voulaient pas, mais ce sont les trois qui ont gagné.

Le match de ce soir sera des plus importants. Même que Pierre Rinfret l’a qualifié de « match de quatre points ». Et un match de quatre points en séries, c’est assez rare. Il faut être prêt. C’est ce soir que l’on verra si Canadien s’est remis du matraquage de dimanche, mais c’est aussi ce soir que l’on verra si Subba mérite le Norris.

Comme il ne reste plus vraiment de joueurs qui jouent bien dans cette équipe, à part Brendan Gallagher, Subban devra élever son jeu d’un cran, réaliser un tour du chapeau, casser la yeule de Chris Neil et faire un plongeon pour empêcher deux buts que Carey Price aurait laissé passer pour des raisons personnelles. À ce moment, on saura que Subban est un grand parmi les grands.

uneottawa2

On ne sait pas si c’est en réponse à Richard Martineau.

Via La clique du Plateau.